Qu’est-ce qu’un opérateur MVNO ?

L’acronyme M.V.N.O signifie en anglais Mobile Virtual Network Operator pour « Opérateur du Réseau Mobile Virtuel ». Derrière ce nom de code technique se cachent les nouveaux acteurs du marché de la téléphonie mobile qui ne sont ni propriétaires d’infrastructures de télécommunication, ni propriétaires de fréquences.

M.V.N.O, ce que cache ce sigle étrange

Un opérateur MVNO est donc une société qui loue l’équipement technique aux opérateurs traditionnels et achètent des minutes de communication (Minute Of Use ou MOU) pour les revendre à leurs abonnés.

L’arrivée des MVNO en France date de 2005, au moment de l’ouverture à la concurrence du secteur de la téléphonie mobile décidée par le gouvernement. Car à l’époque, le marché était oligopolistique, seulement centré autour de 3 opérateurs principaux : SFR, Orange et Bouygues. Cette situation ne plaisait ni à Bruxelles ni aux consommateurs, pris dans l’étau.

Les MVNO sont par ailleurs définit par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) comme étant des opérateurs virtuels n’étant pas sous le contrôle majoritaire d’opérateurs traditionnels. En clair, il s’agit de nouvelles marques, de nouveaux entrants prévus pour diversifier l’offre et doper le marché.

Qui sont les opérateurs MVNO et quelle part de marché représentent-ils ?

La liste des MVNO est longue, on en recense près d’une cinquantaine en France, mais parmi les plus importants citons :

  • Free : le challenger toutes catégories
  • Virgin Mobile : le plus ancien et déjà bien implanté au Royaume-Uni
  • Auchan Télécom, Darty Télécom, Leclerc Mobile : ils surfent sur leurs puissants réseaux d’enseignes de GMS et sur leur notoriété
  • Breizh Mobile : qui joue la carte du régionalisme
  • La Poste Mobile : fait son entrée sur le marché en 2011
  • NRJ Mobile : qui cible principalement les 16-30 ans

Ces opérateurs peuvent porter leurs efforts sur la formulation d’offres alléchantes, généralement 20 à 30 % moins chères que leurs concurrents et fournisseurs. Free a par exemple bouleversé l’équilibre en place en lançant son offre star de téléphone + SMS-MMS illimités + 3Go de navigation Web pour moins de 20€/mois.

Ceci explique pourquoi la part de marché de l’ensemble des opérateurs MVNO se situe actuellement autour de 8-9% et pourrait selon les spécialistes dépasser rapidement les 10%. En Europe, la moyenne est même supérieure et tourne autour de 13%.
A y regarder de plus près, ces nouveaux acteurs arrivent à attirer dans leurs filets chaque année 10% de nouveaux abonnés.

Le marché est-il saturé pour autant ? Non, affirment les observateurs puisque à peine 25% des abonnés changent d’opérateur chaque année.
La marge de progression reste donc belle et de nouvelles offres vont bientôt fleurir avec la sortie de la 4G pour tous. Preuve du bon dynamisme du secteur, China Mobile a même prévu de s’implanter en France dès 2013.